By: Tyler Bell

Billet avion Italie pas cher

Billet d’avion et vol Paris Rome – aller retour (Italie) à partir de 123 €

Billet d’avion et vol Paris Florence – aller retour (Italie) à partir de 104 €

Billet d’avion et vol Paris Venise – aller retour (Italie) à partir de 79 €

Billet d’avion et vol Paris Palerme – aller retour (Italie) à partir de 225 €

Billet d’avion et vol Paris Naples – aller retour (Italie) à partir de 155 €

Consultez les tarifs des vols pour Italie sur ce comparateur de prix.

Monnaie :

L’Euro

Climat :

Climat variant du nord au sud, entre les basses terres et les zones montagneuses (continental au Nord avec des étés plus et des hivers plus frais que chez nous, et méditerranéen sur les côtes. Visitez de préférence l’Italie au printemps et en automne quand les températures sont douces et l’affluence touristique limitée. Vous éviterez ainsi les grosses chaleurs du mois d’août, période durant laquelle de nombreux commerçants ferment leurs portes.

Formalités :

Une pièce d’identité nationale en cours de validité. Munissez-vous d’une pièce d’identité supplémentaire pour les hôteliers qui la réclame souvent.

Taxes :

Environ 20 euros.

Décalage horaire :

Aucun

Santé :

Aucune précaution particulière.

Office national italien du tourisme (ENIT)

23, rue de la paix 75002, Paris
Informations vocales : 00-800-00-48-25-42 (appel gratuit)
Tél : 01-42-66-66-68
Internet : www.enit-france.com.

Ambassade d’Italie en France

51, rue de Varenne 75007, Paris
Tél : 01.49.54.03.00.

Institut culturel italien :

Ouvert du lundi au vendredi, de 10 h à 13 h au 50 rue de Varenne, 75007 Paris et de 15 h à 18 h au 73, rue de Grenelle, 75007 Paris.
Tél. : 01-44-39-49-25.
Internet : www.iicparis.org

Hébergement :

Adresses utiles :
Association nationale pour le tourisme dans les gîtes ruraux www.agriturist.it
B&B Logement chez l’habitant www.bbitalia.it
Hôtels et Campings www.enit.it/dovedormire.asp?Lang=FR
Les hôtels italiens pratiquent des tarifs relativement élevés. Les chambres doubles à moins de 40 euros seront plutôt difficiles à trouver. Les prix des établissements tout confort commencent, quant à eux à partir de 70 euros en moyenne. En dehors de toutes considérations financières, votre principale préoccupation sera de trouver une chambre, notamment en été et pendant les manifestations culturelles populaires. C’est pourquoi vous devez impérativement réserver à l’avance si vous souhaitez vous rendre dans les pôles touristiques. Pour pouvoir faire votre choix, demandez la lista degli alberghi à l’office du tourisme.

pcdazero / Pixabay

 

Transport :

Dans le pays si la conduite sportive ne vous effraie pas, la voiture reste la meilleure solution pour découvrir le pays. Dense et bien organisé, le réseau routier dispose d’excellentes autoroutes, malheureusement à péage. Quelques règles de conduite assez particulières doivent être respecter. Ne marquez pas de longs arrêts au Stop afin de ne pas ralentir le rythme de la circulation. Ne vous formalisez pas quand on vous klaxonne, la pratique est quasiment rituelle en Italie. Malgré des retards fréquents sur les petits trajets, leurs horaires ne sont pas si rigoureux que les nôtres, le train se révèle un moyen efficace et économique pour se déplacer.

Pour tout renseignement avant le départ vous pouvez consulter le site : www.trenitalia.com. Les forfaits très avantageux (au nombre de kilomètres parcourus) figurent parmi les meilleurs marchés d’Europe. Pour se rendre dans des régions non desservies par les chemins de fer, privilégiez le bus. Rapide, confortable et peu cher, il assure des liaisons locales et des grandes lignes. Seules les bourses les plus aisées auront la chance de voyager sur des vols intérieurs. Pour tous renseignements, contactez « Alitalia » au 01.44.94.44.00. Comptez par exemple 178 euros par personne pour un aller/retour Milan/Rome. Des ferries font la navette entre Naples et la Sicile tandis que d’autres relient la Sardaigne à Naples, Gênes et Livourne. En ville rien de tel que vos pieds pour visiter les villes italiennes, ou la location de vélos qui est de plus en plus répandue. Cependant, nous vous déconseillons les deux roues en raison de l’anarchie de la circulation.

Quant aux taxis, ils sont, à juste titre, victimes d’une mauvaise réputation (suppléments fréquents). Privilégiez les compagnies officielles, généralement de couleur blanche ou jaune et vérifiez le compteur du véhicule. Important : en cas d’absence de compteur, le prix de la course doit être fixé avant le départ.

Ci-dessous une sélection d’offres de billets d’avion pas chers pour l’Italie:

Nourriture :

Comme chacun le sait, la gastronomie italienne s’inscrit parmi les meilleures du monde. En dehors des pizzas et des nombreuses sortes de pâtes (bucatini, farfalle, ravioli, fettuccine, etc), les salades variées, poissons (marinés selon les régions et les saisons), charcuteries (jambon de parme, prosciutto, bresàola), glaces et cafés font la réputation des tables du pays. Les différents plats qui composent un repas traditionnel se veulent toujours désignés par le vocabulaire culinaire local.

Petit lexique pour ne pas se perdre dans le menu : antipasti (les hors-d’œuvre) souvent présentés en buffet à l’entrée du restaurant ; Il primo (pâtes ou risotto) ; primi piatto (entre l’antipasti et le plat principal) ; Il secondo (plat de viande ou de poisson, sans garniture) ; I contorni (garniture : salade, légume, pommes de terre…) et Il Dolci (le dessert). Les restaurants affichent des prix sensiblement identiques aux nôtres à l’exception d’un détail : ils sont souvent bruts et ne comprennent quelquefois ni le service, ni le pain. Pour 15 euros, un copieux repas (antipasti et primi piatto, sans boisson) vous sera servi dans un établissement bon marché.

Quelques spécialités : la « pasta con le Sarde » (petits macaronis à la sardine et au fenouil), les « spaghettis alle vongole » (aux coques), le « risotto », la « minestrone » (soupe à base de légumes) la polenta, plat d’hiver à base de farine de maïs aux cèpes et les « gnocchi » (préparation à base de fromages, d’épinards, de semoule ou de pommes de terre). Notre adresse : Dans une salle voûtée en pierre rénovée, le restaurant « Bruschetteria Pautasso » sert à ses clients une formule unique composée de 9 petits plats régionaux. De délicieux mets à déguster dans un décor rustique à souhait. Formule à 15.5 euros : Turin. Piazza E.Filiberto, 4. Tél : (011).436.67.06. Notre conseil : prenez votre petit déjeuner dans les « gelateria » ou « paticceria », où vous pourrez goûter des brioches et un café dans une atmosphère typiquement italienne. Pays des grands vins, l’Italie produit des crus aussi fins que variés. Pour une dégustation accompagnée de spécialités parmesanes, rendez-vous à « Enoteca Antica Osteria Fontana » à Parme où un impressionnant choix de vins vous attend. Parme. Strada Farini, 24a. Tél : (052).128.60.37.

Websi / Pixabay

A visiter :

Si vous vous rendez en Italie en plein été, période durant laquelle la température peut facilement atteindre 40°, ne boudez pas une petite sieste entre 14 h et 17 h qui vous évitera de longues heures d’attente et de bousculade sous le soleil. Cette fameuse sieste fait d’ailleurs partie des traditions depuis l’Antiquité, surtout l’été, où même les boutiques sont fermées. Préférez le matin pour effectuer vos visites. Sachez que chaque ville possède un site référencé sur le lien de l’Office italien du tourisme : www.enit-france.com (visitez quelques villes) Les splendides paysages italiens valent le détour à eux seuls.

Ne manquez pas de profiter des nombreux lacs du pays : Côme, lac Majeur, lac dOrta, lac de Garde… Réputé comme le massif transalpin le plus beau d’Europe, le massif des Dolomites forme des pics verticaux qui se détachent au-dessus des forêts. Amateurs de stations balnéaires, optez pour la riviera italienne (la région qui va de Menton en France à Savona) et la côte ligurienne où le farniente est roi. Impossible de penser à l’Italie sans évoquer la Toscane et ses villes mythiques. Venise, Florence, Sienne, Pise… sont à découvrir sans attendre tant pour leur architecture que pour leur charme. Entre ses magnifiques palais, ses petites ruelles ornées de fontaines et ses majestueuses places, Rome fait office de capitale culturelle incontournable. Visitez Naples pour ses rues animées et ses églises gréco-romaines (del gesu Nuovo, San Lorenzo Maggiore, San Paolo Maggiore…). Férus d’histoire, plongez dans l’antiquité en vous rendant à Pompéi et à Herculanum.

Si les côtes méditerranéennes vous attirent, sillonnez les bords de mer entre Amalfi (petite ville blottie dans un entonnoir rocheux) et Sorrente. Immortalisée par une célèbre chanson, l’île de Capri allie la découverte d’une ville touristique par excellence et le plaisir des randonnées en pleine nature. Enfin, retrouvez une ambiance typique et folklorique en parcourant le sud-est de la Sicile. Notre coup de cœur : Les Pouilles (talon de la botte italienne) pour les étranges maisons coniques d’Albarello, dignes de Blanche Neige et les 7 nains.

Ci-dessous une sélection d’offres intéressantes pour l’Italie

A faire :

Pratiquez la randonnée et le ski dans la station  » Cortina d’Ampezzo  » des Dolomites. Louez une pénichette pour visiter Venise et ses alentours. (Rens : Crown Blue Line au 04 68 94 52 72). En septembre, vous ne pouvez pas rater la  » Régates historiques sur les canaux de Venise  » , une compétition de rameurs. Exceptionnel ! Faîtes une mini-croisière autour des îles Lipari dans le Sud de l’Italie. Assistez au Palio de Sienne (une course hippique très populaire au cours de laquelle s’affrontent 17 quartiers pour ramener un drapeau de soie aux couleurs de la ville).

Shopping :

Peu d’artisanat ou de souvenirs à rapporter d’Italie, à l’exception des objets en bois peints en Toscane. En revanche, les gourmands peuvent rapporter de l’huile d’olive, une bouteille de vin local, du parmesan ou du café italien. Attention : fermeture des boutiques le dimanche et le samedi après-midi en été. Sachez également que de nombreux produits sur les marchés sont contrefaits.

On aime :

L’incroyable richesse culturelle du pays : le moindre petit village a son histoire et son intérêt touristique.

On n’aime pas :

Les prix assez élevés, notamment dans les restaurants où le pain et les couverts ne sont pas compris dans les tarifs affichés.

Le mot :

 » Bellissima  » : jamais avares de superlatifs, les Italiens l’utilisent à tout va pour exprimer leur admiration pour un lieu ou… pour une femme.

Livres :

Préférez des guides région par région : impossible de résumer en un ouvrage la richesse touristique de l’Italie. Les guides du Routard (Italie du Nord, Italie du Sud, la Sicile, la Toscane et l’Ombrie) : les ouvrages les plus complets pour sillonner l’Italie en tant que voyageur indépendant.
Le guide Autrement sur Vérone : pour découvrir hors des sentiers battus une ville encore épargnée par le tourisme de masse. Très littéraire mais offre de belles idées de promenades thématiques. Le guide bleu sur la Toscane : palais, cathédrales, villages bourrés de charme… Un ouvrage qui vous aide à se repérer dans cette région phare de la culture italienne. Avec en prime des pages spéciales sur l’art de la villégiature ou les pierres de Toscane. Une semaine en Sicile, Hachette : très synthétique. Du prêt à partir clair et organisé.

[pw_map address="Italie"]

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>