By: Edward Dalmulder

Vol pas cher Andalousie

Billet d’avion et vol Paris Séville – aller retour (Andalousie) à partir de 124 €

Billet d’avion et vol Paris Malaga – aller retour (Andalousie) à partir de 103 €

L’Andalousie, « Andalucía » en espagnol, est une communauté autonome espagnole située dans la péninsule ibérique, plus exactement dans le sud de l’Espagne. Elle est d’ailleurs la deuxième plus grande communauté du pays, subdivisée en huit provinces. L’Andalousie est entourée par les autres communautés que sont l’Estrémadure, la Castille-La Manche, Murcie et par le Portugal à l’ouest ; sa côte sud donne accès à la mer Méditerranée et à Gibraltar. La capitale de l’Andalousie est Séville, elle compte une population de 8 millions d’Andalous vivant sur ses 87.268 km2 de superficie. De par sa proximité au continent africain, le climat d’Andalousie est d’autant plus agréable que ses paysages varient de déserts à prairies en passant par montagnes et plaines avec la présence de steppes remplies de palmiers.

L’Andalousie se situe effectivement dans une zone stratégique, elle constitue une sorte de transition entre l’Europe et l’Afrique ; le port fluvial de Séville ajouté au port maritime de Cadix renforcent les échanges entre les deux continents dont en sont sujets olives (l’Andalousie en est la première productrice dans le continent européen), fruits et légumes, céréales et vin. Toutefois, étrangement, cette région compte parmi les plus pauvres du pays bien qu’étant la plus peuplée de toutes les communautés et en dépit de son avancement au niveau des nouvelles technologies de l’information. Le tourisme est donc l’élément clé de l’économie andalouse ; des visiteurs viennent en masse en Andalousie pour apprendre et apprécier le flamenco, pour s’émerveiller devant des chevaux de pure race espagnole et les vestiges maures tout en se régalant de la délicieuse et réputée cuisine andalouse.

Bref historique

L’Andalousie fut peuplée depuis l’Antiquité, ses premiers habitants étaient des Ibères, peuples originaires d’Asie mineure, du nord de la Turquie ; ceux-ci cohabitèrent avec Phéniciens, Carthaginois et Tartessiens. L’Andalousie fut colonisée par les Grecs, puis fut l’objet de comptoirs phéniciens. Elle fut ensuite soumise aux Carthaginois et vécut sous la domination romaine jusqu’à la prise de pouvoir des Maures qui dominèrent de 711 à 1492 et dont les invasions furent facilités par le détroit de Gibraltar. S’ensuivit alors une lutte ardue contre l’occupation musulmane, des batailles sanglantes furent menées.

En 1236, Cordoue fut délivrée des Maures par Ferdinand III de Castille, Séville en 1248, ce fut au tour de, mais Grenade dut patienter jusqu’en 1492 car la « Reconquista » prit une pause de deux siècles. Philippe III chassa définitivement les Maures de l’Espagne en 1609. L’Andalousie fut ensuite le point de départ des conquistadores à la conquête du nouveau monde. En 1805 éclata la bataille de Trafalgar non loin de Cadix. Lors de la guerre civile espagnole qui éclata en 1936, Francisco Franco et son armée débarquèrent en Andalousie et grâce au soutien des Italiens, ils parvinrent à s’emparer de Malaga en février 1937.

Le flamenco

La chanson ou « cante flamenco » a été le fruit de la fusion des arts gitan et andalou, le chant était à ses débuts chanté sans accompagnement. Ce n’est que plus tard que la guitare ou « toque » en andalous fut utilisée, puis les mains ou « palmas » furent introduites et la danse ou « baile » fut rajoutée en dernier. Dans le flamenco moderne, on peut entendre les sons supplémentaires du cajón, de castagnettes et même de guitare basse. Le flamenco a vu le jour en Andalousie qui le représente haut, fort et fièrement.

Picasso

Ce peintre illustre dont le nom est évoqué même par les profanes en peinture est originaire d’Andalousie ; c’est en effet là qu’il naquit, à Malaga, bien qu’il passa une majeure partie de sa vie ailleurs, en Catalogne et en France. La ville est fière de « son » peintre dont on s’arrache pour des millions les toiles. Il existe d’ailleurs un musée où l’on peut admirer plus de 200 de ses tableaux à Malaga, la maison natale de Picasso constitue également une attraction touristique à part entière.

Le Turrón

Et si nous nous laissions entraîner par la gourmandise ? Car l’Andalousie est une contrée à surprises, et les confiseries et surtout à base d’amande y sont sacrées, en particulier dans la province de Grenade ! Avez-vous déjà entendu parler du touron ? Cette friandise similaire au nougat fond littéralement dans la bouche, on y discerne le goût du miel et des amandes, un vrai délice duquel il faut absolument se régaler lors d’un voyage en Andalousie ; choisissez donc Noël pour en trouver de toutes sortes !

Ville de Séville

Capitale de l’Andalousie, constituant le cœur économique, politique et culturel de la communauté autonome, Sevilla, port fluvial, dévoile son prestigieux passé à travers ses superbes monuments et également à travers le magnifique parcours des artistes qui y sont nés et y ont laissé leurs traces.

Ville de Málaga

Ville côtière andalouse donnant accès sur la Méditerranée, ce qui fait d’elle la principale ville du littoral méditerranéen, cité originaire du grand et unique peintre Picasso, Málaga n’a pas fini d’éblouir avec ses monuments inégalables et ses sites que l’on se fait un réel plaisir à visiter pour la énième fois.

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets