By: Jeff Attaway

Togo: guide de voyage et vacances

Monnaie :
Le franc CFA.

Climat :
La meilleure période pour visiter le Togo s’étend de novembre à février. D’importants désagréments climatiques (canicule, pluies, vents) devraient ainsi être évités en ces mois tempérés. Le climat tropical (continental à l’intérieur du pays) est soumis à l’influence contradictoire de la mousson et de l’harmattan, un vent sec mi-froid, mi-chaud apportant la sécheresse. Températures variant de 22 à 30°C sur la côte et de 30 à 40°C dans les terres. Notez que les nuits peuvent être fraîches.

Formalités :
Une carte d’identité ou un passeport en cours de validité sera exigé.
Visa obligatoire pour tout type de séjour. Comptez 15 euro pour 1 mois, 45 euro pour 3 mois et 77 euro pour un an. Possibilité d’obtenir le visa directement à l’aéroport de Limé.
3 photos d’identité seront indispensables dans ce cas.

Taxes :
Au total, comptez en moyenne 50 euro au départ de Paris.

Décalage horaire :
-2

Santé :
Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Celui contre les Hépatites A et B, la typhoïde et la méningite est recommandé. Prévoir un traitement contre le paludisme.
Notez également que votre carnet de santé sera exigé à votre arrivée à l’aéroport.

Ambassade et Consulat du Togo
8, rue Alfred-Roll,
75017, Paris.
Tél : 01.43.80.12.13.

Ambassade de France au Togo
BP 337 – Lomé
Tél.: (228) 21.25.71

Hébergement :
Le Togo est l’un des pays les moins chers d’Afrique de l’Ouest. Tous les hébergements togolais, pour la plupart des hôtels, sont ainsi bon marché. Vous pourrez, par exemple, loger dans un hôtel de luxe pour moins de 45 euro.

Nos adresses :
Le Sarakawa (4*), établissement réputé pour la qualité de ses prestations et de son site. Situé sur la plage à l’est de Lomé au coeur d’une cocoteraie de 25 hectares, il possède la plus belle piscine de toute l’Afrique de l’Ouest. Un jardin de 250 espèces de plantes et de fleurs tropicales rendent les lieux particulièrement agréables. A partir de 95.2 euro par nuit pour une chambre standard. Comptez 107.52 euro pour la même chambre avec vue sur la mer. Lomé. Boulevard du Mono. Tél : (228).227.65.90.
Si le milieu urbain ne vous convient pas, choisissez de séjourner à l’hôtel du Lac dans le petit village de Agbodrafo (25km de Lomé). En bordure du lac Togo, cette bâtisse bleu et blanche jouit d’un cadre exceptionnel. Une jolie petite plage et une piscine viennent s’ajouter aux magnifiques chambres climatisées. Possibilité d’y pratiquer des activités nautiques.
Chambres doubles à 61.98 euro.
Agbodrafo. A 500 mètres au nord du village. Tél : (228).335.00.05.
Etablissement de charme, l’hôtel Marie-Antoinette se distingue par sa dimension humaine et chaleureuse. Situé à proximité de Kara, la troisième ville du Togo, il se trouve légèrement en retrait de la route offrant la tranquillité aux voyageurs. Les 6 chambres ventilées ou climatisées s’apparentent à de petits bâtiments agencés dans un jardin.
Cuisine européenne et africaine. De 11.43 à 16 euro la chambre double.
Kara. A 2km avant la ville. Tél : (228).660.16.07.

Transport :
Les déplacements au Togo se font essentiellement par la route. Il n’existe en effet qu’un seul aéroport en dehors de celui de Lomé, mais son usage est réservé aux chefs d’Etat ainsi qu’à d’autres personnalités gouvernementales. Quant aux trains de voyageurs, ils ont tous été supprimés.
Vous emprunterez donc les voies terrestres dont les principaux axes sont bétonnés. En dehors des réseaux nationaux, un véhicule 4X4 sera cependant nécessaire. La location de voiture est chère et la sécurité du véhicule n’est pas toujours garantie.Ceux qui souhaitent malgré tout conduire noterons que la circulation se fait à droite.
Le meilleur moyen de traverser le pays est donc de prendre les taxis, pratiques et efficaces. Ils assurent vos déplacements en milieu urbain et relient les villes de la route côtière de Lomé à Aného. Comptez en moyenne 0.5 euro (300F CFA) pour une course en ville.
Tout aussi performants, les minibus fonctionnent absolument partout et proposent des tarifs très attractifs (moins d’un euro pour une heure de trajet). Comptez un supplément substantiel si vous possédez des bagages. Vous devrez, dans ce cas, négocier le prix de ces derniers sachant que 0.5 euro par valise est un chiffre raisonnable.
Notre coup de coeur : louer un vélo disponible dans les grandes villes et les régions touristiques afin de parcourir un maximum de chemins.
(A éviter pendant la saison des pluies).

Nourriture :
Le prix moyen d’un bon repas au Togo se situe entre 3 et 6 euro. Les petits budgets trouveront même de quoi s’alimenter dans la rue pour moins de 2 euro. La gastronomie locale associe la plupart du temps viandes et farines.

Quelques spécialités : les beignets de haricots (aklan), le gboma dessi (mouton mélangé avec du poisson séché et des épinards), le djécoumê (bouillon de viande servant à préparer la farine de maïs), le fufu (le plus souvent de la pâte d’igname à manger avec une sauce) et le klako (beignets de bananes plantain enroulé dans la farine de maïs).
Nos adresses : pour dîner dans une ambiance authentique et festive, rendez-vous à Fifty-Fifty, un petit resto-bar prisé destogolais se rendent. La musique et la convivialité du lieu vous donneront un aperçu du quotidien sur place. Comptez 2.29 euro pour un repas complet. Fifty-Fifty. Lomé. 49, boulevard du 13 janvier.
Changez ensuite de cadre en prenant un repas à l’Okavango, un restaurant abrité par une maison coloniale. Répertorié dans le patrimoine du vieux Lomé, l’endroit se trouve au centre d’un jardin luxuriant. Les tables sont, quant à elles, positionnées sous une paillote.
Okavango, Lomé. 49, boulevard du 13 janvier.

A visiter :
Région maritime
La ville de Lomé, bastion du tourisme togolais, mérite qu’on y attarde. De nombreuses plages permettent de goûter aux joies balnéaires tandis que le musée National invite à découvrir les objets traditionnels locaux. Si ces derniers vous intéressent, visitez le village artisanal où sont notamment fabriqués les sculptures en bois. Vous ne manquerez pas de vous rendre sur les rives du Mono, l’un des grands fleuves du pays. Peuplé d’animaux atypiques comme les hippopotames et les crocodiles, le Mono vous réserve des instants inoubliables.
Région des Plateaux
Le principal attrait de cette région est la Cascade d’Akloa. A 10km de Badou, cette cascade haute de 35 mètres s’inscrit dans une vallée riche en fruits et en agrumes.
Pour accéder à ses eaux aux vertus thérapeutiques, il vous faudra plus de trois quarts d’heure d’escalade en compagnie d’un guide. Autre curiosité du coin, les grottes aux chauves-souris de Kevuvu méritent le détour si vous êtes dans les environs de Kpalimé.
Région Centrale
Traversez le splendide et sauvage Parc national de Fazao-Malfakassa où montagnes, savanes, falaises et cascades se mêlent. Avec un peu de chance, vous pourrez y apercevoir des singes, des antilopes, des hyènes, des éléphants…
Pour bénéficier d’une vue exceptionnelle sur les sommets togolais, séjournez à la station climatique Alédjo Kadara située à 850 mètres d’altitude. Le panorama sur les monts Alédjo et sur la plaine du Mono y est à couper le souffle.
Régions de la Kara et des Savanes
Les villages des alentours de la ville de Kara (pays Kabyè = paysans de la pierre) possèdent un charme particulier. Le pittoresque des paysages volcaniques et le savoir faire artisanal des habitants font de ces concessions de cases rondes aux toits de chaume des lieux authentiques à souhait. Amoureux de sites naturels, vous ferez escale dans la région des savanes pour la richesse de sa vie sauvage. Parmi les principaux lieux touristiques, privilégiez la forêt de « la Fosse aux lions » ainsi que la réserve de chasse Mandouri où les animaux les plus exotiques ont élu domicile.

A faire :
Assistez à des danses folkloriques à Aného, capitale du peuple Guen qui pratique l’Adjogbo et le Gbékon, deux danses très originales qu’on ne recense nulle part ailleurs.
Boire un verre à l’hôtel du 2 février haut de 102 mètres. Situé à Lomé, il bénéficie d’une vue exceptionnel sur la ville (Place de l’Indépendance).

Fêtes
Très attaché à son passé, le Togo fête la religion, l’histoire et les traditions toute l’année.
La moisson, par exemple, fait l’objet de rassemblements et de réjouissances régulières.
Parmi les nombreuses célébrations existantes, ne manquez pas la fête de la libération nationale, le 13 janvier et celle de l’indépendance, le 27 avril. Dans un autre registre, la fête de la diaspora se tient début septembre à Notsé. Elle regroupe des Ewé par centaine de milliers venus de toute la planète. Enfin, participez à la fête de Guin de Glidji (septembre) pour assister aux parades des habitants dans la rue, ainsi qu’aux rituels sacrés et profanes.
Le culte animiste local du vaudou s’y pratique en masse. Vous y verrez notamment de nombreuses personnes rentrer en transe.

Shopping :
Produits à partir de matériaux simples, l’artisanat togolais se révèle d’une grande richesse. Il allie qualité et diversité dans la sculpture, le tissage, la vannerie, la menuiserie ou encore la poterie. Des articles dont la concentration la plus conséquente se trouve à Lomé, notamment au sein du Grand Marché, un des plus importants de toute l’Afrique Noire francophone.
Achetez des batiks au centre artisanal de Kloto à Kpalimé où la multiplicité des motifs est impressionnante. Vous y trouverez également un grand choix de poteries céramiques (vases, vaisselles, etc), ainsi que des articles fabriqués à base de cordes (sacs, nappes, vêtements, etc).
Le marchandage est de rigueur partout dans le pays.

On aime :
L’authenticité des traditions régionales et nationales. Avec des moeurs et des coutumes folkloriques très variés, le pays est imprégné de valeurs culturelles fortes et atypiques préservées des affres du tourisme.

On n’aime pas :
L’inconstance du prix des chambres d’hôtels. Certains hôteliers augmentent leur tarif jusqu’à 40% sur les chambres doubles louées par des personnes du même sexe. La politique locale serait apparemment de favoriser les couples mixtes.
On n’aime pas non plus la banalisation de la pratique du bakchich.

Le mot :
« Cultes vaudous ». Partout dans le pays, les religions traditionnelles (animisme) sont scrupuleusement pratiquées et respectées. Il vous sera impossible de voyager au Togo sans entendre parler du culte vaudou, du culte des ancêtres ou encore des cultes d’initiation.

[pw_map address="Togo"]

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets