By: Heather Cowper

Liban: guide de voyage et vacances

Monnaie :

Livre libanaise

Climat :

Méditerranéen. Très chaud en été sur les côtes, plus frais dans les montagnes. La meilleure saison : de mars à juin et de septembre à décembre.

Formalités :

Un passeport valable un mois après le retour et un visa délivré par l’ambassade (18 Euros). Attention, vous ne devez pas avoir de tampon israélien sur votre passeport.

Taxes :

environ 50 Euros

Décalage horaire :

Aucun

Santé :

Pas de vaccin obligatoire au Liban. Sont conseillés les vaccins contre la fièvre typhoïde et les hépatites A et B.

Ambassade du Liban
123, av de Malakoff
75016 Paris
tél : 01 40 67 26 26

Office de Tourisme du Liban
124, rue du Fg Saint-Honoré
75008 Paris
tél : 01 43 59 10 36

Hébergement :

Détruit par la guerre, le parc hôtelier est aujourd’hui en reconstruction, notamment pour ce qui concerne l’hôtellerie de luxe. Peu d’hôtels bon marché. Le plus économique : les foyers et les couvents, qui accueillent volontiers les jeunes voyageurs. Pour en savoir plus, contactez le foyer franco-libanais au 01 43 29 47 60.

Transport :

Pas de train, ni de vol intérieur au Liban. Le meilleur moyen de se déplacer d’une ville à l’autre : les taxis collectifs, très répandus. Prenez garde de bien fixer le prix avant la course.
Autre possibilité : la location de voiture. Les routes principales ont été remises en état, mais la signalisation reste défaillante.

Nourriture :

Les spécialités : la gastronomie libanaise est l’une des plus raffinées du monde. Le plus typique au Liban : les mezze, ensemble de hors-d’oeuvres où chacun pioche comme il veut (houmous, caviar d’aubergine, courgettes farcies…). Succulentes pâtisseries au sucre et au miel.
Tarif : comptez 10 Euros pour un repas simple.
Boisson : l’arak, alcool anisé qui se boit glacé.
Nombreux vins de bonne qualité au Liban. Les meilleurs crus : le Ksara, le Musar et le Kefraya.

Horaires : de 13 à 14 h pour le midi, à partir de 19 h le soir.

A visiter :

Les sites : les ruines romaines de Baalbek, la cité Omeyade d’Anjar et le site antique de Tyr.
Les paysages : les gorges de la vallée de la Kadisha, le col des Cèdres et les grottes de Jeïta.
Notre coup de coeur : Batroun, capitale de la citronnade et village de charme célèbre pour sa muraille phénicienne en bordure de mer.

A faire :

Nombreuses possibilités de randonnées. L’activité idéale dans les montagnes pour partir à la rencontre des différentes communautés libanaises. Particulièrement recommandée : la vallée sainte de Kadisha, succession de sites et refuge des chrétiens maronites durant des siècles. Pour plus d’infos, adressez vous au Club des Vieux Sentiers qui organisent des randonnées dans tout le pays. Rens : (00 961) 1 335 406 ou 443 321.
Les sports nautiques (voile, ski nautique, plongée…) sont pratiqués tout au long de la façade atlantique, bien équipée en infrastructures. Possibilité de faire de l’archéologie sous-marine au large de Tyr. Des pêcheurs vous proposent de découvrir ces merveilles englouties à peu de frais.

Shopping :

2 spécialités libanaises : les tapis et les bijoux en or, moins chers qu’en France. Pour les tapis, rendez-vous à Hermel dans la vallée de l’Oronte où vous pourrez visiter une fabrique artisanale avant de faire votre choix. Evidemment, le marchandage est de rigueur.

On aime :

Les souks de Tripoli, qui n’ont guère changé depuis le Moyen-Age. Les artisans vous ouvrent facilement les portes de leurs ateliers. Ils y travaillent toujours l’or, symbole de réussite.
L’hospitalité des Libanais et leur sens de la fête.
Boire un café à la cardamome en fumant un narghilé.

On n’aime pas :

L’omniprésence des chars militaires dans tout le pays. Le sud est encore l’objet de troubles politiques, même si Israël a évacué ses troupes depuis peu.
Les embouteillages à Beyrouth, véritable plaie, notamment à l’heure de sortie des bureaux (15h en été).
Les constructions modernes le long du littoral, entre Kaslik et Jounié notamment.

Le mot :

« bismila » : « dieu merci » en arabe, expression que l’on emploie à tout bout de champ, pour souhaitez bon voyage ou bonne chance par exemple.

Livres :

Le guide Arthaud, collection grands voyages : excellent pour son introduction aux différentes cultures qui se sont croisées au Liban et pour sa chronologie. Très succint en ce qui concerne les renseignements pratiques (hébergement, transports…).

Guide Visa, éditions Hachette : très clair et hiérarchisé, surtout pour sa partie « visites », bien illustrée. Plus faible sur certains points culturels comme la gastronomie ou les métiers des souks.

[pw_map address="Liban"]

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets