tpsdave / Pixabay

Guatemala: guide de voyage et vacances

Monnaie :

Le quetzal. Prix souvent affichés en dollars dans les lieux touristiques ; en fait le billet vert est accepté un peu partout.
Change : Attention, emportez des dollars car très peu de banques acceptent de changer d’autres devises étrangères.

Climat :

Tropical. La meilleure saison : entre fin novembre et début avril. Saison des pluies de mai à octobre (une heure d’averses par jour environ).

Formalités :

Passeport valable 6 mois après le départ. Pas de visa nécessaire si le séjour dure moins de 90 jours.

Taxes :

20 dollars à régler sur place.

Décalage horaire :

-8

Santé :

Vaccins contre les hépatites A et B ainsi que la typhoïde conseillés. Traitement antipaludéen recommandé, hormis dans les zones montagneuses à plus de 1500 m d’altitude.

Ambassade du Guatemala
73, rue de Courcelles
75008, Paris
Tél : 01.42.27.78.63.

 

Hébergement :

Pour un hébergement de charme : les établissements installés dans des villas coloniales (50 à 100 dollars pour les plus chics).
Une adresse à Chichicastenango : le Mayan Inn, succession de patios plantés de végétation tropicale (8a calle A et 3a, Avenuda ; tél : 00.502.756.1176 ; comptez 90 dollars la chambre double).

Transport :

Le moyen de transport le plus populaire : d’anciens cars scolaires américains reconvertis en bus au confort très sommaire. Entre les principaux sites, préférez les minibus réservés aux touristes, moins colorés mais nettement plus confortables. Possibilité de louer des voitures, mais tarifs très élevés.

Nourriture :

Les spécialités : La cuisine guatémaltèque ressemble à la cuisine mexicaine, du guacamole aux enchiladas (mélange de viande, de légumes et de fromage servi dans une galette de maïs). Une spécialité régionale à tester aux alentours de Coban: le kak-ik, ragoût de dinde pimenté à base de bananes et de légumes.

A visiter :

2 visites essentielles : la ville coloniale d’Antigua, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco et l’antique cité Maya de Tikal.

A faire :

De la randonnée. Les parcs naturels et l’Altiplano sont idéals pour la randonnée. Pour partir en parfaite sécurité, mieux vaut être accompagné par un guide local. Adressez vous sur place aux agences spécialisées, comme Ek Chuah à Ciudad de Guatemala (3a calle 6-24, zone 2. Rens : (00 502).232.0745).

Shopping :

Pour faire de bons achats, direction l’Altiplano, au coeur du pays maya où l’artisanat revêt ses couleurs les plus chatoyantes, notamment grâce aux tissages, grande spécialité du Guatemala. Faites vos achats sur les marchés, sans oublier de marchander bien sûr. Le marché de San Francisco El Alto est sans doute le grand et le plus animé du pays.

On aime :

La variété des paysages : le Guatemala regroupe 3 pays en un sur une surface limitée.

On n’aime pas :

L’insécurité qui peut toucher les touristes dans certaines zones comme les Hautes Terres ou la forêt du Petén. La guérilla, qui a duré 36 ans, n’a pris fin qu’en 1996. La violence est donc encore très présente dans les esprits.

Le mot :

« Con permiso » : équivalent de « excusez moi » ou « sil vous plait » : à utiliser impérativement dans les magasins avant de demander quoi que ce soit. Loublier serait signe dimpolitesse flagrante au Guatemala.

Livres :

Guide Lonely Planet
Il regroupe le Guatemala et le Belize. Irréprochable sur les adresses recommandées et comme toujours très bien informé.

Guide Neos Guatemala et Belize (éditions Michelin) Cartes impeccables et encarts bien illustrés sur les temples mayas notamment. A la fois culturel et pratique, un peu moins performant sur les adress

[pw_map address="Guatemala"]

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets