tpsdave / Pixabay

Danemark: guide de voyage et vacances

Monnaie :

La couronne danoise dites krone (DK) ou (kr) (L’adoption de l’euro a été refusée par referendum). 1 couronne équivaut à 0,13 euros. Toutes les cartes bancaires internationales sont acceptées.

Climat :

Partez entre fin mai et mi-septembre. Climat tempéré océanique. Journées très longues en été oscillant de 18 à 25°C. L’hiver n’est jamais extrêmement froid avec -5°C max.

Formalités :

Une pièce d’identité nationale en cours de validité. Penser à une autorisation de sortie du territoire pour les mineurs.

Taxes :

Environ 15 euros.

Décalage horaire :

Aucun

Téléphone :

Au Danemark tout le territoire est couvert. Se renseigner auprès de son propre réseau pour les Iles Féroé et le Groenland. La norme GSM est utilisées et de nombreux opérateurs représentés.

Animaux :

Les animaux de compagnie sont les bienvenus au Danemark, à l’exception des chiens reconnus dangereux.

Ambassade et consulat

77, avenue Marceau
75116, Paris
Tél : 01.44.31.21.21
Adresses Internet : www.amb-danemark.fr et www.visitdenmark.com

Adresses utiles :

Office de tourisme : 01 42 56 18 72 : Uniquement par téléphone du lundi au vendredi, de 9h00 à 12h00.
Association France Danemark : 142 av. des Champs Elysées 75008 Paris.
Tél : 01 44 31 21 21

Hébergement :

Campez pour faire des économies ! (environ 13.5 euros la nuit 2 adultes,1 enfant)
Le camping sauvage est interdit, mais les terrains officiels ne manquent pas. Ils proposent souvent des congélateurs, des réchauds ou des machines à laver. Beaucoup possèdent des bungalows de 2 à 4 personnes.
Notre coup de coeur : Hedebo Strand camping (Frederikshavn 108, 9300 Saeby, Tél : +45.98.46.14.49). A l’intérieur du site, une collection de motos à visiter. Les hôtels à moins de 60 euros restent des exceptions ! Le logement chez l’habitant et l’échange d’appartements sont de fréquents compromis. Vous pouvez réserver gratuitement les chambres à « Use it », via le site Internet de l’Office de tourisme.  Comptez en moyenne 30 euros par nuit chez un particulier sachant que ce type d’habitation se localise plutôt à la campagne. La seconde formule se révèlera sympathique, bon marché et favorable aux contacts avec la population. A noter : Les auberges de jeunesse sont nombreuses au Danemark, mais souvent complètes et éloignées des centre villes. (environ 12 euros en dortoir).

Transport :

Parcourir le pays en voiture est un vrai plaisir. Les autoroutes gratuites, le civisme des Danois et les ponts à péage qui relient les îles, sont les attraits du réseau routier. Rouler en codes est obligatoire le jour comme la nuit. Attention à bien vous garer car les voitures étrangères sont aussi enlevées ! Le train et le bus se complètent tellement qu’il existe une carte (70kr = 9.45 euros) donnant libre accès à l’un et à l’autre. Ils couvrent la totalité du territoire, hormis le Seeland du nord encore difficile à atteindre. Le réseau de ferries est très important ; on prend le bateau comme on prend le bus. Pensez simplement à réserver à l’avance.
Notre coup de cœur : Le vélo ! Déplacez-vous cheveux au vent sur les nombreuses pistes cyclables des villes. La bicyclette à Copenhague peut être gratuite grâce à un système identique à celui des caddies en France. Mettez votre pièce de 20kr (= 2.67 euros) et c’est parti !

Nourriture :

Se nourrir revient très cher au Danemark, surtout le soir ! N’hésitez donc pas à faire quelques provisions avant votre départ. Le petit-déjeuner est le repas le plus copieux (fromages, charcuterie, céréales, etc). Le déjeuner étant léger, les Danois grignotent vers 15h. Au menu des saucisses locales (polser) ou une pâtisserie telle le « chapeau de napoléon » (Napoleonshatte : sablé, chocolat et massepain). Le dîner se prend entre 18 et 19h. Plat national du midi : Smorrebrod (tranches de pain de seigle recouvertes de poisson ou de viande, accompagnées d’œufs durs, de légumes et d’oignons). Les spécialités : Le hareng, le pitabrod (sandwich chaud au mouton ou aux crevettes), l’agneau salé et les frikadellers (sorte de boulettes de viande ou de poisson). Le plus consommé : La bière ! C’est un rite social, principalement la Carlsberg-Tuborg.

A visiter :

Copenhague : Stroger le paradis du piéton, la place d’Amalienborg à midi, pour sa beauté architecturale, mais aussi pour la garde royale jouant de la musique. Tous les musées sont excellents en particulier les Beaux-arts, Thorvaldsen, le musée national ou la « glypothèque » Carlsberg…
Ne manquez pas la petite ville alternative de la capitale : Christiana. Vous découvrirez une population hétéroclite et pleine de créativité. Toujours dans le Seeland, domaine des Rois, pays vert semé de châteaux qui présente une densité de vieilles pierres impressionnante. Fredensborg et Roskilde gardent un goût royal avec leurs châteaux et forêts. La route des falaises vous donnera le vertige. Passez par la Fionie pour visiter Odense la ville du poète Hans Christian Andersen, sans oublier le château d’Egeskov l’un des mieux conservés d’Europe ou l’émouvant décor de la romancière Karen Blixen à Rungsted.
Le Jutland a déjà une réputation de particularisme farouche au Danemark, on ne sera guère surpris qu’un Jutlandais du Sud se sente très différent de ses cousins du Nord.
A Ribe, la plus ancienne cité scandinave et son musée viking, les plages de la côte ouest et Skagen la ville de pèlerinage du showbiz local. La lumière de Skagen a inspiré de nombreux artistes qui y ont formé une véritable école de peinture danoise. Aalborg, au Sud, est célèbre par sa nécropole viking (plus de 700 tombeaux) . Notre coup de cœur : l’île de Bornholm où les panoramas et les vestiges du passé rivalisent presque avec le plus bel ensoleillement du pays. Enfin, la Fionie, semble avoir un penchant pour les villages de poupée et les châteaux de légende.
A Odense, cité universitaire au très long passé culturel, les vieilles maisons sont d’une dimension tellement modeste que l’on peut caresser le bord des toits. Cette humble architecture, qu’on dirait sortie d’un conte d’Andersen, se marie parfaitement à une nature sage et idyllique au sens propre qui a valu à cette région le surnom de jardin du Danemark.

Agropyron / Pixabay

A faire :

La baignade pour ses qualités vivifiantes (10min max sans nager). Toujours dans le domaine aquatique, les sports (en particulier la voile) ainsi que la pèche sont très développés. Le sauna, incontournable dans les pays scandinaves. La vie nocturne dans les bars, ouverts quelquefois jusque 6h du matin, dans les discothèques souvent gratuites ou les jardins publics.

Shopping :

Les danois sont les rois du Design.
Tout est cher au Danemark sauf, les vêtements et le matériel électromécanique.
Soldes en août et en février à Copenhague, la ville de la porcelaine royale. Vous trouverez de la poterie et des céramiques sur l’île de Bornholm, de la dentelle à Tonder. Pensez aux fameux Légos et aux bijoux en ambre.

On aime :

La liberté sexuelle des Danois et les îles Féroé.

On n’aime pas :

Les 190 jours de pluie dans l’année.

Le mot :

En ol tak ! « une bière s’il vous plaît ».

Livres : 

Norvège, Suède, Danemark : Le guide du Routard
Comme son nom l’indique, ce guide sera le meilleur allié de ceux qui traversent le pays de long en large. Bien conçu, pertinent et pratique dans toute les étapes de votre voyage.

Danemark : Guides Bleus Evasion
Cet ouvrage fait office de référence pour la découverte du Danemark. Il constitue un subtil mélange d’informations pratiques, de culture, de photos et de cartes.
du Danemark. Il constitue un subtil mélange d’informations pratiques, de culture, de photos et de cartes.

 

[pw_map address="Danemark"]

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>