Lynda / Pixabay

Cuba La Havane : les conseils pour réussir son voyage

Cuba et La Havane en particulier sont devenus des destinations privilégiées pour les amateurs de soleil, d’épicurisme et de musique. À suivre, quelques recommandations simples pour profiter à plein de son séjour sur la perle des Caraïbes.

Transports sur l’île

On peut compter pour les courtes distances sur les taxis, le tarif, à vérifier préalablement avec le chauffeur est souvent de 5 pesos et pour les déplacements plus longs, sur l’autocar et la location de voiture. Celle-ci est assez chère, les routes mal entretenues et le trafic chaotique.

Autocars et autres

Les cars Viazul relient les grandes villes cubaines, ils sont confortables, mais les trajets interminables. Si vous choisissez cette solution, réservez votre billet et présentez vous une heure avant aux guichets des terminaux routiers, autrement, vous passerez votre tour. Pour les très longues distances, oubliez le train et prenez l’avion.

Cuba circuit

À La Havane, ne manquez pas la vieille ville, avec places, boulevard du front de mer et églises baroques, le quartier du Capitole, entouré de la manufacture de cigares Partagas, de l’opéra et du Grand Théâtre, le port, les fortifications, les zones modernes du Vedado et de la place de la Révolution. Suivez les traces d’Hemingway en buvant un verre à son hôtel, los Ambos, ou dans ses bars favoris, la Bodeguita del Medio et le Floridita.

En Cuba

De la Havana, essayez de rayonner jusqu’à Pinar del Rio et ses champs de tabac, Varadero et ses plages de rêve, la sublime cité coloniale de Trinidad ou la deuxième ville cubaine, Santiago.

Argent et achats

Cuba dispose de deux monnaies : l’une, la monnaie nationale en pesos, pratiquement réservée aux Cubains, permet de payer leurs dépenses de base, l’autre est destinée aux touristes et au paiement de certains produits et prestations, hôtellerie, restauration touristique, carburant, articles en devises, etc. Il s’agit du peso cubain convertible – C.U.C. – dont il sera exclusivement question ici.

Astuces.

Bonne affaire
Le cours du peso cubain convertible est indexé sur celui du billet vert : 1 C.U.C. = 1 $. Cet alignement se traduit par l’affichage en $ des prix dans beaucoup de magasins, où il faut donc lire C.U.C. Les taux de change étaient donc début mai 2011 d’1 C.U.C. pour 0,67 € et d’1 € contre 1,48 C.U.C. Le cours du dollar permet de faire faire aux visiteurs européens de belles économies.

Différences
Le CUC se divise en 100 centavos, les principaux billets sont ceux de 1, 3, 5 et 10 pesos, préférables aux grosses coupures. Les pièces de 1 et 2 CUC existent. Pour différencier la monnaie nationale des pesos convertibles, sachez que les C.U.C. en billets de comportent pas de portraits de personnages historiques.

Précautions
Faites attention à vos achats: vérifiez votre monnaie et ne payez pas en C.U.C. les prix en pesos non-convertibles, les uns valent 25 fois plus que les autres. Ne changez jamais au noir: les taux offficiels très favorables sont pratiquement les mêmes partout, et il n’y a pas de frais sur le change des billets en euros. Ne pas se munir de dollars, une taxe additionnelle de 10% leur est est appliquée. Le mieux est de s’adresser aux Cadeca, les bureaux de change ouverts dans chaque secteur touristique, y compris les hôtels.

Cartes de crédit
Les cartes internationales sont utilisables moyennant des frais supplémentaires occasionnés par la compensation en dollars. Les cartes émises par les organismes financiers américains – dont American Express – seront refusées. Une carte de crédit peut aussi servir à retirer des espèces aux distributeurs – rares et pas toujours fiables – ou aux guichets des banques . Penser à emporter votre passeport.

Derniers conseils
Le visiteur aura donc intérêt à voyager avec le maximum d’euros à changer au fur et à mesure, et à réserver sa carte aux achats importants dans les lieux de vente sûrs. Le C.U.C. n’étant pas convertible en Europe, il convient de changer le reste à l’aéroport au départ de Cuba.

Vous ferez l’essentiel de vos dépenses en C.U.C., le peso convertible, monnaie touristique indispensable pour hôtellerie, restauration gastronomique, articles en devises. Changez vos euros au gré de vos besoins et limitez le recours plus onéreux à la carte de crédit.

Les meilleurs souvenirs cubains sont périssables : rhum, cigares Cohiba, Montecristo ou de marques moins connues. N’achetez jamais de havanes au noir, ils seront vraisemblablement faux et infumables. Artisanat : négociez sur les marchés travaux sur bois ou coquillages et CD de musique afro-cubaine.

Gastronomie

Rien de meilleur que la langouste de Cuba, les crevettes, les viandes ou poissons marinés et les cocktails traditionnels : Daïquiri, Mojito, Pina Colada. Autre recette classique à déguster : le boeuf haché aux épices.

Santé, formalités

Un voyage à La Havane requiert une attestation de couverture-maladie, et une carte touristique, visa que les tours opérateurs vous fourniront.

À Cuba, déplacez-vous avec une photocopie de votre passeport, l’original en lieu sûr. Il n’y a pas de vaccin exigé, le pays est sûr du point de vue tant sanitaire que sécuritaire.

Météo : la meilleure saison, c’est le printemps. Dernière précaution : emporter un adaptateur électrique universel, certains hôtels en sont restés au 110 volts.

[pw_map address="Cuba"]

Article Global Facebook Twitter Myspace Friendfeed Technorati del.icio.us Digg Google StumbleUpon Eli Pets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>